skip to Main Content

La nouvelle édition de Par amour du stress s’en vient !

J’ai complètement revampé ce livre !

Au début, quand je me suis assise pour travailler à la seconde édition de ‘Par amour du stress’, je me suis dit que je n’aurais qu’à mettre à jour la littérature scientifique derrière les concepts que je décris, ajouter un ou deux chapitres et le tour serait joué.

En effet, pourquoi changer une formule qui semble avoir bien fonctionné ? Au Québec, un livre devient best-seller quand il est vendu à plus de 3,500 copies. ‘Par amour du stress’ s’est vendu à 32,000 copies et après dix ans sur les tablettes des libraires, il continuait parfois à se retrouver dans les meilleurs vendeurs du mois.

Donc, pas besoin de trop travailler à changer la formule du livre. Comme le dit l’adage : ‘Si ce n’est pas brisé, pas besoin de travailler à le réparer’ . J’allais avoir un bel été…

C’était mal évaluer mon perfectionnisme. Quand j’ai commencé à relire la première édition du bouquin, ce ne fut pas très long avant que je détecte ici une explication qui pourrait être mieux ficelée, là un concept qui pourrait être décrit de manière plus claire, ici encore une problématique qu’il serait bon d’expliquer au moyen d’une figure, et là, là et là des sections à ajouter pour mieux expliquer. Mieux expliquer, toujours mieux expliquer.

‘Cela ne sert à rien d’écrire Sonia si tu ne t’engages pas à être claire à 100%’ était la seule phrase qui me revenait en tête quand je me relisais. L’autre souvenir qui me revenait sans cesse était celui de ce journaliste qui m’avait dit un jour que mon livre était très bon mais qu’il était trop dense. Trop de texte, écrit trop petit, et pas assez de paragraphes et d’images pour expliquer le texte et l’alléger.

Les jambes commençaient à me gigoter en-dessous de ma table de travail. C’est en général mauvais signe…

En me relisant, j’ai aussi réalisé que dans la première édition du livre, je ne vous expliquais pas vraiment comment le stress chronique est associé au développement de l’anxiété, la dépression ou l’épuisement professionnel. ‘Mais voyons Sonia ! C’est ce qui fait le plus peur aux gens quand tu leur parles de stress chronique ! Il faut que tu travailles là-dessus. Tu as plein de chapitres à rajouter sur le lien entre stress et rumination , l’anxiété, la dépression et l’épuisement professionnel’. Alors je vous ai rajouté plusieurs chapitres sur le sujet et maintenant, je vous explique étape par étape comment le stress chronique nous ‘rentre dans la tête’.

Et de plus, les chapitres de cette première édition du livre étaient beaucoup trop longs ! Quand j’ai écrit la première version de ce livre en 2009, Instagram et SnapChat n’existaient pas encore et Facebook venait à peine de voir le jour. Depuis l’avènement des réseaux sociaux, on réalise que bien que les individus lisent beaucoup, ils lisent moins longtemps. La lectrice moyenne préfère un chapitre court, qu’elle peut lire au complet avant de s’endormir le soir, à un chapitre interminable dont il faudra reprendre l’introduction à chaque fois qu’on en reprend la lecture. Mes chapitres dans la première édition étaient in-ter-mi-nables ! Je m’énervais moi-même à me relire. C’est vous dire :).

Un matin que je revenais de ma promenade avec le chien , j’ai décidé de tenter de modifier un seul chapitre (le premier), question de voir ce que cela donnerait. Reprends ton idée d’introduction, elle n’est pas claire. Cette section ici devrait aller en conclusion. Pourquoi parler de cela ici ? Ça devrait aller au second chapitre. Reprends le concept ici et clarifie-le au moyen d’un exemple. Parle à ta lectrice. Elle t’a déjà raconté son stress. Replace tes paragraphes pour qu’elle s’identifie à ce qui est écrit.

Et rendue au soir, j’avais défait en morceaux le premier chapitre, de la même manière que mon fils défaisait son Lego tranquillement morceau par morceau quand il était petit. ‘Il est bien meilleur ce chapitre !’ me dis-je. Alors le lendemain, j’ai défait le second chapitre en morceaux. Et le troisième aussi. Et le quatrième.

Et c’est ainsi que j’ai défait et refait ce livre au complet !

Si vous n’avez jamais lu la première édition de ce livre, je crois que vous apprécierez la clarté des concepts, les chapitres courts que l’on peut lire avant le dodo du soir, et le texte allégé accompagné de figures explicatives qui permettent de bien comprendre les résultats scientifiques présentés.

Chez les lectrices qui ont vraiment aimé la première édition du livre, je peux sentir une petite réponse de stress à l’idée que j’ai peut-être dénaturé ce que vous avez aimé lors de votre première lecture. Je prends le pari que ce n’est pas le cas ! Toutes les informations de base contenues dans la première édition sont encore là. Mais elles sont plus claires, plus aérées et j’ai ajouté beaucoup d’autres informations. Je dirais que près de 25% du livre comprend de nouvelles données sur le stress qui sont apparues dans la littérature scientifique au cours des 10 dernières années. Vous apprécierez j’en suis certaine.

J’ai aussi fait du ménage. J’ai enlevé les quelques chapitres que je jugeais maintenant moins importants pour illustrer mon propos . Cela m’a permis de rajouter X chapitres qui sauront vous intéresser si je me fie à vos questions lors de mes conférences. Ainsi, vous trouverez dans cette nouvelle édition de Par amour du stress un chapitre sur X et X.

J’ai écrit cette deuxième édition du livre à l’été 2020, en pleine pandémie de la Covid-19. J’ai longtemps jonglé avec l’idée d’intégrer un chapitre sur ‘Stress et Covid’. Après mûre réflexion, j’ai décidé de ne pas le faire pour que ce livre demeure intemporel. Je vois ‘Par amour du stress’ comme un livre de référence sur le stress et je n’ai pas voulu pas lui donner une quelconque forme de temporalité. J’ai donc choisi de garder la thématique de ‘Stress et pandémie’ pour une autre publication .

Ma plus grande fierté de cette seconde édition est d’avoir refait en entier la dernière partie du livre qui vous montre comment négocier le stress. Dans la première édition, je vous donnais une ‘boîte à outils’ dans laquelle vous pouviez piger pour tenter de contrôler vos réponses de stress. Toutefois, en jasant avec les gens dans mes conférences publiques, j’ai compris que beaucoup d’entre vous ne savez pas par où commencer pour négocier un stress. Alors vous utilisez parfois des méthodes qui s’avèrent inefficaces car utilisées au mauvais moment. J’ai donc complètement modifié la dernière partie de ce livre et maintenant, je vous prends par la main pour vous expliquer étape par étape comment on négocie un stress avant qu’il devienne chronique. Avec cette nouvelle approche, vous saurez par où commencer et comment empêcher un stress de s’inscruster dans votre corps ou votre esprit.

Finalement, je désire vous dire que je suis très fière de publier la seconde édition de ‘Par amour du stress’ au sein de ma propre maison d’édition. En 2018, j’ai fondé les Éditions Va Savoir avec l’objectif de ne publier que des livres de vulgarisation scientifique écrits par des chercheurs et des cliniciens québécois. Pour vous offrir un endroit sécuritaire où trouver de l’information scientifique sur le cerveau humain et ses mystères, je m’assure que chaque livre publié a été révisé par des chercheurs qui évaluent le travail de l’auteur à résumer la science derrière le sujet de son livre. Seuls les livres qui sont évalués positivement par ce comité de chercheurs sont publiés aux Éditions Va Savoir. Ensuite, pour vous offrir une lecture compréhensible et exempte de jargon scientifique, je m’assure que chaque livre est révisé par un comité de lecteurs désignés composé de gens n’ayant aucune expertise en science. Ces gens ont pour mission de relever tous les endroits du livre où il est difficile de comprendre le concept présenté et les corrections nécessaires sont apportées par l’auteur. Par ce modèle, je m’assure que les livres publiés aux Éditions Va Savoir sont basés sur la science, mais écrits pour le public.

Je suis certaine que cette seconde édition est meilleure que la première.

Mais je me trompe peut-être.

À vous de me le dire !

 

Sonia

Back To Top